Accueil > Témoignages et projets > ÉCHECS &MAT-ernelle en Langue des Signes Française à l’École maternelle (...)

ÉCHECS &MAT-ernelle en Langue des Signes Française à l’École maternelle Turenne (Paris 3e) : une aventure scolaire singulière

Témoignages et projets
mercredi 21 juin 2017, par Dominique Dervieux

Cette année, à la rentrée des vacances de printemps, les quatre enfants de la classe de Moyenne et Grande sections se sont lancés dans l’apprentissage du jeu d’échecs, sous l’impulsion de Jennifer Liberge, la maîtresse elle-même sourde qui anticipait l’intérêt pédagogique de cette aventure.

Il fallait s’y attendre : les enfants se sont immédiatement passionnés pour le jeu, dont ils ont parfaitement maîtrisé les règles en quelques séances. Bettie-Mae la cérébrale, Mathéo le combatif, Noâz l’enjoué et Thaïs la subtile sont vite devenus des joueurs assidus.

Sous la houlette de Jennifer et de l’assistante vie scolaire Mélissa Lépinay, ils s’entraînent désormais régulièrement dans leur « atelier échecs », avec des résultats pédagogiques des plus positifs.

Grâce à la pratique active des échecs par les enfants, la communication au sein de la classe gagne en fluidité et en densité :
- pour comprendre les principes et les objectifs du jeu, on se donne des explications en LSF,
- pour découvrir l’échiquier et le déplacement des pièces, on explore l’espace géométrique,
- pour découvrir et acquérir le vocabulaire technique du jeu d’échecs en LSF adaptée par la maîtresse,
- pour analyser les coups joués, les discussions qui jaillissent non seulement entre enfants et adultes mais aussi entre enfants, resserrent les liens entre tous,
- pour raconter les émotions suscitées par le jeu, chaque enfant développe sa pratique du récit,
- pour se représenter le jeu, on fait appel aux arts visuels et au sport...
Bref, une atmosphère de jeu studieux et d’école ludique.

L’année se termine à présent sur un point d’orgue trépidant qui tient en haleine les enfants et toute l’équipe pédagogique, un tournoi interclasse auquel un camarade entendant participe également.

Tout laisse penser que cette initiative aura des prolongements l’an prochain, lorsque les enfants rejoindront une classe de CP dans l’école élémentaire voisine, mais peut-être aussi dès cet été, quand les enfants voudront initier leurs parents et leurs amis aux échecs, pour partager avec eux le jeu qui désormais les passionne !

S.H.

Documents joints

facebook ffe twitter ffe Suivre la vie du site